Du 23 au 25 août 2015 nous avons eu le grand plaisir de pèleriner sur les pas du Bx Noël Pinot, en réponse à une invitation de notre fils Matthieu. 

Noël Pinot est né à Angers et fut curé du Louroux-Béconnais pendant la révolution Française.  Prêtre réfractaire, il continua son ministère, caché et traqué. Dénoncé il fut arrêté alors qu’il allait célébrer une messe clandestine dans une ferme du Louroux. Transporté ligoté sur un cheval durant les jours de février 1794, il fut guillotiné place du Ralliement à Angers, portant ses habits sacerdotaux. Si pour ses bourreaux ce n’était qu’une farce, pour d’autres, il partit en martyr sur l’autel du sacrifice, avec les vêtements sacrés qui avaient animé sa vie.  Il fut béatifié en 1926. 

Plusieurs éléments nous ont marqué durant ce pèlerinage :

–          La découverte de l’oratoire du Bx Noël Pinot et quelques uns de ses membres. La vie de ce prêtre et l’attachement de nombreux angevins à cette figure de l’Eglise locale.

–          La visite guidée de l’église du Louroux-Béconnais a été très riche d’enseignements par le Père Fillaudeau et son sacristain. Dans ce patrimoine nouvellement restauré, nous avons contemplé le Christ crucifié devant lequel Noël Pinot a renouvelé sa fidélité à l’Eglise. La maie dans laquelle s’est caché Noël Pinot avant d’être dénoncé, le grand tableau peint évoquant la monté de Noël Pinot à l’échafaud. Cette visite précédait la messe célébrée ce jour –là par les pères Bouchaud et Fillaudeau.

La connaissance de deux séminaristes habités par une foi et une volonté de servir le Christ à l’image de ce prêtre. Le partage de vie avec ces deux jeunes a été nouveau pour nous. Les pique-niques, repas partagés, nuits sous la tente nous ont permis de les découvrir dans une réalité incarnée où la bonne humeur animait cette vie de fraternité. Un autre moment nous a frappé ; la vie d’Eglise et EN Eglise de ces jeunes. Les pères Tosser, Bouchaud, Fillaudeau, Amiot, sont venus nous rejoindre pour assurer une messe quotidienne, un partage de repas et un temps de témoignage. Cette fraternité diocésaine, ce compagnonnage en Eglise intergénérationnel nous a ému. Nous avons découvert une famille-Eglise.

–          Autre moment, la venue de Florence Varaigne, responsable diocésaine du service Jeunes. Elle nous a accompagné toute la journée du lundi jusqu’à la veillée de prière et a donné un  témoignage  sur l’accueil d’une personne sans domicile.  Que de bons moments.

–          Nous ne pouvons oublier l’accueil des paroissiens de Saint-Clément-de-la-place, lorsqu’ils nous ont ouvert les portes de l’église pour y célébrer la messe à 20H30… La messe dominicale fut donc annoncée par les cloches sonnant à pleine volée, pour une paroisse en restructuration.  La messe fut partagée avec les membres de l’EAP et quelques paroissiens timidement associés.

–          Un grand moment au terme de notre marche, fut la messe célébrée par le Père Amiot à la Milandrie. C’est dans cette fermette que Noël Pinot a été arrêté une nuit de 1794 alors qu’il allait célébrer la messe.

Le ferme de torchis est conservée grâce à la vigilance de l’association crée autour du patrimoine conservé du bienheureux.  Le Père Amiot a célébré la messe sur la table en bois où N. Pinot devait officier. Le christ  en crois, la statue de Noël Pinot, le scintillement des bougies, le recueillement et la gravité de cette célébration ont fait de ce moment une intense communion au martyre de notre prêtre Angevin.

Merci encore à l’organisation sans faille et l’invitation de notre fils Matthieu, tellement animé par le cheminement de Noël Pinot et la vie fraternelle partagée avec Antoine et Kevin Emmanuel.

Maintenant, nous attendons le prochain pèlerinage en 2016  à l’occasion de l’anniversaire des 90 ans de la béatification de Noël Pinot.

Nous souhaitons longue vie à l’oratoire Bx Noël Pinot ; qu’il sache se faire connaitre au plus grand nombre, tant la vie en Eglise est riche de sa diversité.

Sylvie & Dominique, pèlerins


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − quatre =